Le bénéfice des postures d’ouverture de hanches

Les postures d’ouverture de hanches font beaucoup parler d’elles… Soit on les adore, soit on les déteste ! 

Pourtant, travailler la souplesse au niveau de nos hanches n’a rien d’anodin. Cela nous permet non seulement d’ouvrir le bas de notre corps, mais aussi de nous ouvrir à notre passé et à nos émotions enfouies.

Car chaque partie de notre corps résonne à un niveau émotionnel. Et nos hanches, ainsi que notre psoas, sont au coeur de notre survie, puisque ce sont ces parties de notre corps qui sont activées en premier lorsque nous sommes dans une situation où notre survie est en danger : elles nous préparent à la réponse de fuite ou de combat (fight or flight). Cette réponse était adaptée lorsque le stress signifiait que notre survie était en danger, mais elle l’est moins dans nos vies où le stress signifie souvent un boss désagréable ou une dispute avec notre conjoint. Pourtant, notre corps continue de se crisper et si on n’apprend pas à relâcher ces tensions, elles s’accumulent.

Ainsi, lorsque nous passons du temps à relâcher les tensions à cet endroit, nous relâchons l’énergie qui s’est logée lorsque nous étions en situation de stress et que nous n’avons pas digéré ces événements. Laisser notre corps s’ouvrir à ces endroits signifie nous laisser revivre l’émotion et la laisser passer à travers notre corps sans la juger ni la modifier : cela peut être désagréable, ou douloureux.

Cependant, avec du temps, et du lâcher prise, il est tout à fait possible de nous ouvrir petit à petit et à gagner en souplesse au niveau de nos hanches. 

Il est important de noter que les postures qui visent à nous faire gagner en flexibilité ne doivent pas être forcées : on se met dans la posture à une intensité où on ressent une légère tension agréable mais aucune douleur. Si on a mal, le corps se crispe encore plus et ce n’est pas productif. Une fois dans la posture, on se relâche complètement, on lâche tout effort conscient, et on laisse la gravité et le poids de notre corps faire le travail.

Cela nous permettra d’avancer dans notre vie libérées physiquement et mentalement des anciennes émotions qui nous pèsent !

Alors sortons nos tapis et passons une quinzaine de minutes en demi-pigeon (sans oublier de changer de jambe !)

A très vite

Xenia Dutoit

1 comment

Comment trouvez-vous cet article?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*