YOGA ET CANCER DU SEIN

Posted on

Instaurée en 1985, Octobre Rose est une campagne de sensibilisation au cancer du sein organisée chaque année durant tout le mois d’octobre, dans l’optique d’encourager les femmes à se faire dépister régulièrement, d’honorer les courageuses qui se battent au quotidien contre la maladie et de récolter des fonds pour la recherche.

Sans se substituer aux traitements conventionnels, yoga et méditation peuvent aider à soulager un tant soi peu le poids que la maladie fait peser sur les épaules de ses proies. Attention, ne vous méprenez pas : le yoga et la méditation n’ont pas la prétention à eux seuls de guérir le cancer du sein. Ici réside le rôle de la médecine. En revanche, ils peuvent être des alliés de taille pour traverser plus sereinement la maladie et mieux encaisser les chocs physiques et émotionnels qu’elle engendre. 

Quel yoga choisir ?

Il n’existe aucune règle, le choix d’une pratique pendant la maladie est personnel, et dépend de l’énergie, des sensibilités et des envies de chacun. Alors que certaines personnes ressentiront le besoin de s’adonner à des pratiques dynamiques comme le Hatha, d’autres, plus sujettes à la fatigue et à la morosité des traitements, préféreront des pratiques plus douces comme le Yoga Nidra ou le Yoga de la Femme.

Le Kundalini peut également être très adapté à cette période car il stimule la circulation des énergies au sein du corps et contribue à retrouver un équilibre énergétique.

Les bienfaits physique du yoga à travers la maladie

Sur un plan physique, la pratique du yoga et de la méditation peut permettre de baisser la fréquence cardiaque et la pression artérielle et d’améliorer le métabolisme. Comme d’autres activités sportives, elle va permettre au corps de limiter la fatigue produite par les traitements, de conserver force, mobilité et santé cardiovasculaire et soulager les douleurs musculaires provoqués par les chocs émotionnels et physiques liés à la maladie.

Le yoga est une activité particulièrement adaptée à la maladie : il va permettre à la fois de détendre et de prendre soin des parties de notre corps mises à rude épreuve, mais également de booster son énergie physique et mentale. A travers les séances, l’essentiel est de rester à l’écoute de votre corps et de ses limites : celles-ci doivent avant tout rester des moments de plaisir.  

Ces pratiques sont également l’occasion de se concentrer sur les chakras, et notamment sur Svadhistana, responsable de l’équilibre féminin. En choisissant des postures adaptées à la stimulation de ces chakras, la circulation de l’énergie au sein du corps sera fluidifiée et les douleurs et lourdeurs, qu’elles soient physiques ou mentales, réduites. 

Le yoga pour cultiver son équilibre physique 

La pratique d’une activité sportive est capitale durant la maladie, pour permettre à son esprit de s’apaiser et de, le temps d’une séance, penser à autre chose. Le yoga et la méditation sont des disciplines particulièrement adaptées puisqu’elles vont permettre de mieux libérer le stress et les angoisses accumulées et ainsi retrouver un équilibre psychique et une sensation d’apaisement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.