Les bénéfices des postures de flexion avant

Cet article fait partie d’une série sur les bénéfices des différents types de postures. Retrouve le premier article sur les bénéfices des postures d’ouverture de hanches ici, et le deuxième sur les bénéfices des postures d’ouverture d’épaules ici.

Cet article suit celui des postures d’ouverture d’épaules, car ces deux types de postures sont complémentaires.

Comme on le sait, donner encore et toujours jusqu’au point de n’avoir plus d’énergie pour soi nous porte préjudice, et fini par donner l’inverse de ce qu’on espérait : plus rien à donner aux autres et une personne de plus à sauver, nous-même.

Faire des postures de flexion avant après les postures d’ouvertures de hanches revient exactement à ça : nous nourrir de notre propre énergie, protéger notre énergie de n’être pas seulement dirigée vers le monde extérieur, mais aussi vers nous-même.

Une fois que nous sommes ouverts à la vie, connectés à toutes ses nuances, il est temps d’apprendre à collecter et à générer de l’énergie pour nous-même. Interviennent les postures de flexion avant. Mais que sont-elles ?

Les postures de flexion avant sont toutes les postures qui ferment notre buste vers nous-même, au contraire des postures d’ouverture d’épaules qui l’ouvre sur l’extérieur. Tout ce qui nous donne une impression de renfermement, de cocooning, peut qualifier comme une posture de flexion avant.

La première, et certainement une des plus appréciées (en tout cas dans mes cours) est celle de la posture de l’enfant. Le front, les genoux et les tibias au sol, on dépose ses fesses sur les talons et on laisse les bras de long du corps. On est dans une posture renfermée, qui nous permet de retrouver notre énergie et de nous en nourrir.

Mais ce n’est bien sûr pas la seule… Des postures moins agréables comme paschimottanasana (les jambes tendues et pieds flexes, on se penche vers l’avant en collant son buste contre ses cuisses et en posant ses mains sur les tibias ou les pieds), ou sa soeur jumelle, la flexion avant debout, sont aussi des postures de flexion avant. Tout comme la flexion avant debout avec les jambes écartées, ou le lapin (posture de l’enfant avec les fesses complètement décollées des talons).

Même si certaines de ces postures ne nous semblent pas être les plus agréables, elles travailles en profondeur sur l’étirement des hauts de nos cuisses et du bas de notre ventre, ainsi que nous permettent de relâcher nos tensions et d’apprendre à nous nourrir de notre propre énergie.

Ce sont des postures qu’il est important d’apprendre à aimer, vous en verrez les bénéfices sur tous les pans de votre vie !

A très vite

Xenia Dutoit

Comment trouvez-vous cet article?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*