Supta Baddha Konasana, ou la « déesse du sommeil »

Aujourd’hui nous allons nous pencher sur une posture miracle… Supta Baddha Konasana.

Cette posture se fait allongée sur le tapis, ou, idéalement, à l’aide d’un bolster. Si vous n’avez pas de bolster chez vous, vous pouvez en fabriquer un en roulant deux serviettes ensemble jusqu’à créer une espèce de polochon.

On s’assied sur son tapis, plantes des pieds l’une contre l’autre, les genoux qui s’ouvrent naturellement sur l’extérieur. Puis on va placer notre bolster contre le bas de notre dos, ou, si on a des douleurs lombaires – dans le bas du dos – à une trentaine de centimètres environ. On peut aussi choisir de faire la posture sans bolster, même si on n’aura du coup pas l’effet ouverture des épaules apporté par le bolster.

Une fois placée, on va allonger la colonne derrière nous en descendant tout doucement à l’aide de nos bras, jusqu’à avoir la colonne sur le sol ou bien sur le bolster. On pose le dos des mains au sol.

Nous avons ainsi les hanches ouvertes (nos genoux sont vers l’extérieur et ouvrent les hanches avec l’effet de la gravité), et nos épaules, ouvertes par le même mécanisme : le bolster surélève la colonne et les épaules retombent vers le sol de chaque côté. Même si on a la colonne directement sur le tapis, le fait d’avoir le dos des mains au sol ouvre naturellement les épaules.

Dans cette posture, on peut aussi ajouter un mudra pour intensifier les bénéfices au niveau du deuxième chakra. On place nos mains en losange, avec les deux pouces qui se rejoignent ensemble et les deux index, et on place nos mains sur le bas ventre, avec les paumes de mains au niveau des ovaires. On respire alors dans le bas du ventre.

Cette posture est excellente pour obtenir une relaxation profonde, une ouverture du corps, relâcher nos soucis et entrer dans un sommeil profond.

Xenia Dutoit

Comment trouvez-vous cet article?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
*